[CP] Les EGM interpellent Emmanuel Macron à l’occasion du 18 décembre

Le 14 décembre 2020,

Les États généraux des migrations interpellent Emmanuel Macron à l’occasion de la Journée internationale des Migrations, 18 décembre 2020

Dans le cadre de la Journée internationale des migrants, le 18 décembre, les États Généreux des Migrations dénoncent la politique migratoire actuelle de la France dans une lettre envoyée au Président de la République.

Les États Généraux des Migrations - qui rassemblent plusieurs centaines de collectifs, d’associations, des structures et d’ONG partout en France, organisées notamment en 106 assemblés locales - viennent de terminer leur troisième session nationale. A cette occasion, ces organisations ont mis au cœur de leur débats : la liberté, l’égalité et la solidarité, ainsi que le respect des droits fondamentaux et de la dignité des personnes exilées.

Dans une lettre adressée au Président de la République, les États Généraux des Migrations rappellent le contexte de « répression extrêmement violente, de déshumanisation et de l’humiliation des personnes exilées » partout en France.

Ils soulignent que les dizaines de milliers des bénévoles et salariés des associations et collectifs « agissent au jour le jour en solidarité avec les personnes étrangères. (…) Ils représentent la France qui accueille. Ils représentent la France qui lutte contre la répression et l’injustice ».

Les organisations des EGM demandent au Président de la République « de les écouter, de défendre et de construire avec eux la paix sociale. L’humanité de demain se construit avec l’accueil d’aujourd’hui. »

La lettre est envoyée au président de la République Emmanuel Macron. Une copie sera envoyée à chaque Préfet.e par les membres des 106 assemblées locales des EGM.

Retrouvez ici la lettre dans son intégralité.