Covid-19 et défense des droits des personnes étrangères : outils et ressources

Le contexte sanitaire actuel de propagation de la pandémie de Covid-19 a un impact important sur les personnes exilé·e·s en France et partout dans le monde. De nombreuses organisations, collectifs, associations se mobilisent pour défendre les droits des personnes étrangères face à des mesures qui ne prennent souvent pas en compte leur particulière vulnérabilité et leur situation spécifique. Pour vous aider dans les actions de soutien que vous menez et mettre en valeur le travail effectué par les structures mobilisées, les Etats Généraux des Migrations vous proposent une compilation de ressources et d’outils pertinents.

Pour accompagner au mieux les personnes étrangères :

  • Solinum propose un guide des lieux de solidarités en activité malgré le confinement.
  • La Cimade récapitule l’impact des mesures de restrictions des déplacements sur les démarches administratives des personnes étrangères.
  • InfoMIE rassemble les mesures spécifiques liées à la gestion de l’épidémie de COVID-19 impactant les mineur.e.s isolé.e.s et les jeunes majeur.e.s.
  • Pour faire face à la fermeture de nombreux dispositifs de distribution alimentaires, Paris d’Exil propose une cagnotte solidaire.
  • Le GRDR met à disposition une boîte à outils interactive rassemblant notamment une liste des services de proximités accessibles en Ile de France.


Informations utiles traduites en plusieurs langues :

  • La coopérative italienne Arca Di Noé propose des vidéos explicatives sur le coronavirus en plusieurs langues (Bengali / Bambara / Mandingue / Tigria / Wolof / Arabe / Somali / Français / Urdu / Dari / Pashtu / Kurde).
  • Paris d’Exil partage des explications sur le confinement en plusieurs langues (Arabe, Dari, Pashto, Somali, Tigrinia).
  • Le BAAM partage sur Facebook les déclarations du Président du 16 mars en plusieurs langues (Anglais, Arabe, Dari, Peul, Roumain, Tigrinia).
  • La FAS propose des affiches sur les gestes barrières en plusieurs langues (Albanais, Amharique, Anglais, Arabe, Arménien, Azéri, Bambara, Bengali, Berbère, Bulgare, Dari, Espagnol, Géorgien, Kurde Kurmanji, Kurde Serani, Lingala, Malinke, Mongole, Ourdou, Pachto, Persan, Portugais, Roumain, Russe, Serbe, Somalie, Soninke, Tamoul, Tibétain, Tigrinia, Turc). Plus largement, elle dispose d’une rubrique dédiée sur le sujet, compilant de nombreuses informations.
  • Le site Rebellyon et la CNT proposent la traduction des attestations de circulation en plusieurs langues (Anglais, Arabe, Géorgien, Hongrois, Mandarin, Portugais, Vietnamien, Russe, Turque, Vietnamien). Elles sont disponibles également sur le site de l’association EPI. Attention : il est obligatoire de fournir la version française en cas de déplacement.
  • L’association Banlieues-Santé a construit des vidéos de sensibilisation en plusieurs langues (Arabe dialecte algérien, Arabe littéraire, Chaoui, Peulh, Portugais, Roumain, Soninké, Langue des signes). Une application est également disponible sur leur site pour la livraison de repas aux personnes les plus vulnérables et en situation de précarié.
  • L’association Romeurop met à disposition de nombreuses ressources sur une page régulièrement actualisée de son site web : informations de prévention (Romani, Roumain, Bulgare), structures de première nécessité et lieux de vie ouverts, attestation dérogatoire en plusieurs langues (Roumain, Romani, Bulgare).
  • Le Secours Catholique et Action Contre la Faim diffusent des documents en plusieurs langues (Anglais, Arabe, Persan, Pachto, Bengali) décryptant les symptômes du Coronavirus ainsi que des lieux de soins ouverts et gratuits à Paris.


Communiqués associatifs, pétitions, lettres ouvertes :

  • Pétition lancée par Droits d’urgence pour la mise à l’abri de toutes les personnes à la rue.
  • Lettre ouverte de plusieurs organisations dont la Ligue des Droits de l’Homme et l’Union Syndicale Solidaires sur la situation des enfants en période de confinement, contenant un focus sur les mineur·e·s étranger·e·s (6 avril 2020)
  • Par une décision rendue le 21 avril 2020, le Tribunal administratif de Paris donne raison aux associations qui dénoncent la suspension unilatérale de l’enregistrement des demandes d’asile en Ile de France. Retrouvez ici le communiqué des 7 associations.


Analyses et suivi de l’actualité :


Situation internationale :

  • Depuis début mars 2020, de nombreuses organisations se mobilisent pour dénoncer les violations des droits à la frontière gréco-turque. La pandémie aggrave encore la situation, et la mobilisation continue. Retrouver plusieurs communiqués en ce sens sur les sites de Migreurop et du Gisti, ainsi que des vidéos témoignant des réalités des personnes exilées sur place.


… A suivre !

N’hésitez pas à nous transmettre vos propositions de contenus à l’adresse coordination@eg-migrations.org