#Élections Européennes : plus de 150 candidat·e·s signent des engagements pour les droits des personnes migrantes.

CRID

Les 1 600 organisations réunies dans la dynamique des États Généraux des Migrations ont interpellé tout au long du mois de mai les candidat.e.s français.e.s aux élections européennes, leur demandant de s’engager sur 12 propositions concrètes pour que les droits des personnes migrantes soient mieux respectés en Europe. Ces douze engagements ont été signé par plus de 150 candidat·e·s.

Dans un contexte très dégradé en matière de respect et d’accueil des droits des personnes migrantes, les assemblées locales (AL) impliquées dans la dynamiques des EGM ont lancé une vaste campagne d’interpellation des candidat·e·s aux élections européennes sur les conditions d’accueil des personnes migrantes. Partout en France, ces associations et collectifs sont allées à la rencontre des candidat·e·s aux élections européennes à travers plus d’une centaine d’événements : projection de film, débats, pétitions, réunions publiques, manifestations contre le règlement de Dublin, participations aux manifestations Climat pour faire valoir les droits des réfugiés climatiques…

A travers les 12 engagements proposés aux candidat·e·s aux élections européennes, les EGM revendiquent une politique migratoire européenne solidaire, favorisant la paix dans le monde.

A l’heure actuelle 150 candidat·e·s, ont signé ce document pour porter la vision d’une Europe ouverte et accueillante, à rebours des dérives actuelles. Ils/elles sont présent.es sur différentes étiquettes politiques : « Europe Écologie Les Verts », « Printemps européen », « Parti Socialiste-Place Publique », « France Insoumise », « Gauche Européenne », « Parti Pirate » notamment.

Cette campagne d’interpellation s’inscrit dans une dynamique de mobilisation citoyenne autour du scrutin européen. Les EGM soutiennent les manifestations qui auront lieu le samedi 25 mai partout en France et en Europe, dans le cadre de la journée #StopDublin pour l’abrogation du Règlement européen dit « Dublin III ».

Contacts médias :