Municipales 2020 : je m’engage et je le fais savoir

Les Etats Généraux des Migrations se mobilisent en vue des élections municipales de 2020 et proposent à l’ensemble de leur réseau des outils d’interpellation des candidat.e.s.


Dans les prochaines semaines, il s’agira de convaincre les futur.e.s élu.e.s du rôle qu’ils.elles ont à jouer pour une société plus juste, fondée sur l’accueil inconditionnel et l’égalité des droits entre toutes et tous, et de les inciter à s’engager auprès des Etats Généraux des Migrations pour mettre en oeuvre des actions concrètes d’accompagnement des personnes exilées. Parce que chaque territoire fait face à des réalités différentes, les stratégies d’interpellation sont nécessairement multiples et les outils pertinents varient.

Le groupe chantier "Elections Municipales" des EGM vous propose ainsi deux documents "ressources" que vous pourrez utiliser à votre convenance :

1. Un argumentaire à destination des candidat.e.s, suivi d’un bulletin d’engagement.

Argumentaire et bulletin d’engagement (version web)

Les EGM pourront ainsi solliciter collectivement, sur le modèle de la stratégie adoptée dans le cadre des élections européennes, les futur.e.s élu.e.s sur des revendications communes.

Je m’engage et je le fais savoir

« Je suis Mme / M. ……… Candidat.e aux élections municipales dans la commune de : ………
 Je m’engage, si je suis élu.e, à mettre en œuvre sur la commune des mesures concrètes pour un accueil digne des personnes exilé.e.s sur ma commune. Je m’engage notamment à :

  • Concevoir et mettre en œuvre sur la commune un plan d’action pour accueillir les personnes fragilisées, en particulier les mineur.e.s non accompagné.e.s, conformément à l’engagement pris par le Président de la République lorsqu’il a déclaré "Personne à la rue, français ou étranger".
  • Créer des dispositifs publics de premier accueil, à dimension humaine et en lien avec les acteurs associatifs, où pourraient se rendre librement les personnes étrangères à leur arrivée sur le territoire, quel que soit leur statut. 
  • Nommer un adjoint en charge des personnes en situation précaire, y compris étrangers.e.s. 
  • Réquisitionner, si besoin, des logements ou locaux vides, et établir des conventions d’habitats provisoires avec la Mairie 
  • Créer une carte municipale de résident facilitant l’accès aux services municipaux et culturels (cantine pour les enfants, équipements sportifs, musées, évènements…) qui s’accompagne également de l’octroi d’un titre de transport réduit ou gratuit aux personnes étrangères sans ressources et quelle que soit leur situation administrative à égalité avec toute personne en situation de précarité.
  • Scolariser tous les enfants, quelle que soit leur origine, dans les établissements de la commune et faciliter leur inscription dans les établissements de restauration scolaire, les activités périscolaires….
  • Mettre en place des cadres de concertation et de coopération avec les associations et les citoyen.ne.s en général sur toutes les questions d’accueil , de solidarité et d’apprentissage de la langue française, pour favoriser le lien social et délivrer une meilleure information sur ces sujets. Créer des conseils de résidents permettant à toutes les personnes de nationalité étrangère, quel que soit leur statut d’être associées aux décisions qui les concernent 
     
    Fait le .... à....
    Signature :
     

 
Pour nous transmettre votre signature, deux options :

  • Par voie postale, à l’adresse suivante : CRID – Etats Généraux des Migrations, 14 passage Dubail, 75010 Paris
  • Ou par voie électronique : en signant la pétition prévue à cet effet.

  • 2. Un recueil de ressources à l’attention des Assemblées Locales

    Kit à l’attention des AL (version web)

    Le groupe chantier vous propose par ailleurs un kit présentant un certain nombre d’outils qui peuvent vous être utiles dans votre travail d’interpellation des candidat.e.s :

    • La cartographie du Sursaut Citoyen, qui rassemble les initiatives citoyennes en faveur des personnes exilées et permet de rendre visible la solidarité partout en France.
    • Le réseau ANVITA, qui met en lien des élu.e.s qui ont à coeur de mettre en oeuvre des politiques d’accueil plus justes et permet de partager des bonnes pratiques.
    • Le Pacte pour la Transition écologique et solidaire, qui propose 32 mesures concrètes pour des communes plus écologiques et plus justes, et en particulier sa mesure n°26, qui propose la mise en place de structures d’accueil pour les personnes exilées quelle que soit leur situation administrative.

    Le groupe chantier vous propose également d’organiser, au niveau de votre commune une Fête de la Fraternité : l’événement se voudrait convivial et festif, et permettrait de créer un espace de rencontre et d’échange entre habitant.e.s, personnes exilées et candidat.e.s aux élections municipales.


    VOS MOBILISATIONS NOUS INTÉRESSENT !

    Afin de pouvoir dresser un bilan de ses activités et évaluer la pertinence et l’efficacité de ses actions, le groupe chantier a besoin de vos retours. Nous vous invitons à remplir ce formulaire, afin de nous faire part de vos stratégies d’interpellation et de votre avis sur les outils proposés.