Sur l’agenda 1er décembre 2018

  • Exposition 70 ans de la DUDH

    Type de l'action
    Exposition
    Descriptif

    Exposition sur la déclaration universelle des droits de l’Homme, illustrée par Carlos Puente de Ambrosio (Elpuenta)
    Les textes sont écrits par le peintre dans les langues officielles de l’Union Européenne et font partie de l’œuvre. (traduites sur un cartel joint à chaque tableau)
    Une exposition des tableaux sera présentée en décembre à la Mairie de Nancy ainsi qu’une exposition retraçant la vie de la section de Nancy de la LDH depuis sa création en 1898.

    Nom de(s) organisation(s)
    Ligue des Droits de l'Homme Lorraine et section de Nancy.
    Lieu
    La pépinière (allée venant de la place Stanislas)
    Ville

    Nancy

  • 9 jours pour la prévention et la Paix

    Type de l'action
    le 5 déc Conférence sur Bertha von Suttner puis Atelier-débat sur Les femmes et la Paix
    Descriptif

    1er décembre journée internationale des prisonnièr.e.s pour la paix, notre table désarmante et outillante sur le marché de Die le matin du samedi 1er déc, du 5 déc, et du 8 déc. Tous les jours envoie de courrier chaleureux, aux prisonnièr.e.s pour la Paix, recensé.e par l’International des Résistant ;e ;s a la Guerre (www.wri-irg.org)
    Actuellement cela se passe principalement à Die dans Drôme au café-théâtre Andarta 57 rue Émile Laurens ; Programme ouvert jusqu’au dernier jour, en cours une soirée spécifique : Prévention et Urgence Migrants. le 18 décembre.

    Nom de(s) organisation(s)
    Les Locaux Motivent LA PAIX! Association n° W208726100
    Lieu
    Café-Théâtre Andarta 57 rue Emile Laurens
    Ville

    DIE 26150

    Site Web

    Pas encore de site, recevez notre couriel d’infos (1 ou 2 par mois) en envoyant votre e-mail à 2LMP@FREE.FR

  • Manif #StopDublin de la dernière chance

    Type de l'action
    Manifestation
    Descriptif

    La Manif de la dernière chance ! Samedi 1er décembre 14h Place de la Comédie

    A compter du 15 décembre, les procédures Dublin [1] seront régionalisées et pour l’Occitanie, traitées par la préfecture de Toulouse. Nous demandons au préfet de l’Hérault de se saisir de cette dernière chance de faire preuve d’humanité en autorisant tous les demandeurs d’asile menacés d’expulsion à déposer leur demande en France, tant que leur sort relève de sa compétence.

    Depuis plus de 2 ans, Migrants Bienvenue 34 se bat pour obtenir du préfet de l’Hérault qu’il ne renvoie pas les demandeurs d’asile dans des pays qu’elles n’ont pas choisis et où elles ont vécu des moments difficiles faute de prise en charge. Depuis le début, nous avons alerté le préfet sur les conditions indignes d’accueil dans une Italie qui accueillait seule, faute de solidarité européenne, les exilés survivants du périple en Méditerranée. Il aura fallu l’arrivée au pouvoir d’un gouvernement fasciste ouvertement hostile aux migrants pour que des tribunaux français reconnaissent enfin la défaillance systémique de l’Italie et annulent les renvois Dublin dans ce pays où ils sont dorénavant en danger. Pourtant la préfecture continue d’appliquer les procédures Dublin vers l’Italie, la Bulgarie récemment rappelée à l’ordre par la Commission européenne, l’Espagne (pays principal d’entrée dorénavant) alors même que tout pays de l’UE a la liberté de choisir d’accueillir.

    Des politiques de contrôle toujours plus meurtrières

    Malgré la forte baisse du nombre de personnes migrantes qui traversent vers l’Europe, le nombre de morts et de disparus ne cesse d’augmenter : pour le seul mois de juin 2018, une personne sur sept ayant traversé la Méditerranée centrale a trouvé la mort (chiffres du HCR2). L’Europe a mis fin aux opérations de sauvetage, empêchant même les initiatives citoyennes, et choisi de déployer des systèmes de surveillance sans précédent de ses frontières.

    Plus l’Europe s’emmure, et militarise ses frontières intérieures et extérieures, obsédée par la volonté de refouler les migrants, plus les routes migratoires vers l’Europe deviennent longues et meurtrières.
    Depuis juin 2015, les autorités françaises ont ainsi mis en place des contrôles systématiques à la frontière avec l’Italie afin de refouler les personnes en migration sans prendre en compte leur volonté de demander l’asile ou le besoin de protection des mineur·e·s et au prix de graves violations des droits des exilé·e·s. Au moins 22 personnes ont péri en tentant de franchir cette frontière.
    Le règlement européen Dublin est un obstacle de plus dans la course des exilés pour leur survie.
    Le Droit d’asile énoncé après les horreurs de la Seconde Guerre Mondiale est réduit de facto à peau de chagrin.

    Ce samedi 1 décembre 2018 à 14h
    nous manifesterons et animerons de façon participative la rue de la Loge
    animations théâtrales et ateliers de peinture,
    déploiement d’une banderole de 100 mètres, défilé en musique

    Nous demanderons une audience au préfet de l’Hérault pour lui soumettre une nouvelle liste de personnes menacées d’un tranfert Dublin. Nous en appelons à sa conscience morale et lui demandons de prendre ses responsabilités tant que le sort de ces personnes vulnérables relève de sa compétence en leur permettant de déposer leur demande d’asile en France.

    Nom de(s) organisation(s)
    Collectif Migrant.e.s Bienvenue 34
    Lieu
    Place de la Comédie
    Ville

    Montpellier

    Site Web

    https://collectifmigrant-e-sbienvenue34.org/

  • VELORUTION. Migr’En Selles Pédalons pour le climat avec les migrants

    Type de l'action
    manifestation en vélo
    Nom de(s) organisation(s)
    Roue Libre Assemblée Locale de Savoie
    Lieu
    Place des Eléphants
    Ville

    CHAMBERY

Agenda

décembre 2018 :

novembre 2018 | janvier 2019